Votre voisin cultive du cannabis ?

Plus tôt cette année, la gendarmerie du Hampshire a fermé cinq usines de cannabis qui avaient été créées dans des résidences à Southampton.

Quinze personnes ont été arrêtées et des plants de cannabis d’une valeur de près de 630 000 £ ont été saisis. Non seulement ces usines produisaient des drogues illégales qui ravagent nos communautés, mais la quantité d’électricité qu’elles utilisaient pour faire pousser les plantes constituait un énorme risque d’incendie qui mettait les propriétés voisines et des vies en danger.

Les usines de cannabis sont souvent dirigées par des groupes criminels organisés qui réinvestissent les bénéfices dans d’autres crimes, armes et armes à feu qui ravagent nos communautés et causent de graves dommages, de sorte que les récentes saisies effectuées par la police à Southampton sont très importantes.

Les agents ont partagé leurs conseils sur la façon de repérer si l’un de vos voisins cultive du cannabis. Si vous êtes préoccupé par des propriétés dans votre quartier, veuillez signaler vos soupçons à la police du Hampshire en appelant le 101 (toujours composer le 999 en cas d’urgence).

  1. Il y a une forte odeur nauséabonde. Cela peut sembler évident, mais la plupart des cultivateurs de cannabis sont découverts par des passants ou des résidents au nez fin qui sentent l’odeur familière de la drogue.
  2. Hauts niveaux de condensation. Si vous remarquez de la condensation sur les fenêtres, même lorsque ce n’est pas le cœur de l’hiver, c’est peut-être parce que l’intérieur de la propriété a été transformé en serre de fortune.
  3. Fenêtres constamment couvertes ou obscurcies. Les rideaux sont-ils tirés toute la journée ? Ou des black-outs ont-ils été mis sur toutes les fenêtres ? Cela pourrait donner l’impression que la maison est inoccupée, mais les fenêtres obscurcies pourraient bien signifier que l’intérieur est vraiment, vraiment lumineux avec beaucoup de lumières fortes.
  4. Matériel de culture de cannabis transporté vers et depuis la maison. Des milliers de livres d’équipement sont souvent nécessaires pour les cultures à grande échelle. Avez-vous vu beaucoup de choses être livrées à une maison voisine, ou de gros articles entrer ou sortir ?
  5. Bourdonnement constant de ventilation. Si vous pouvez entendre le bruit constant d’un ventilateur, à toute heure du jour ou de la nuit, il y a de fortes chances qu’il agisse comme une ventilation pour le cannabis.
  6. Éclairage puissant et constant de jour comme de nuit. Le cannabis a besoin de lumière pour pousser, alors faites attention aux maisons avec un éclairage lumineux toute la journée et toute la nuit. Les lumières seront souvent sur un interrupteur de minuterie, s’allumant au milieu de la nuit.
  7. Beaucoup de câbles électriques et des factures d’électricité en flèche. Les lumières, les déshumidificateurs et les radiateurs consomment beaucoup d’électricité. Les producteurs piratent souvent les fils électriques avant le compteur de cette propriété individuelle, et évitent ainsi d’avoir à payer l’électricité. Si vous êtes un voisin et que votre facture a explosé, peut-être que votre voisin a piraté votre réseau et que vous payez pour faire pousser sa drogue ?
  8. Chaleur, oiseaux sur le toit et manque de neige. Les usines de cannabis produisent beaucoup de chaleur, ce qui peut provoquer des signes révélateurs, surtout en hiver. Quand il a neigé l’hiver dernier, avez-vous remarqué si une maison de la rue était la seule sans toit enneigé ? Les oiseaux aiment aussi se percher sur un toit bien chaud, alors faites attention aux nombreux oiseaux qui choisissent un toit.
  9. Des allées et venues peu sociables. Y a-t-il beaucoup de visages inconnus qui se présentent à la maison à toute heure du jour et de la nuit ? C’est peut-être juste une famille populaire, mais c’est peut-être quelque chose de plus sinistre.

Laisser un commentaire